Voyage en Inde - Octobre 2013

Témoignage d'Inde du Nord

Un proverbe indien dit : "Il faut trois vies pour connaître l'Inde et l'appréhender dans sa globalité", car dans ce pays, rien n'est vraiment ce que l'on croit.

Mystérieuse, envoûtante, fascinante, déconcertante, l'Inde nous assaille de sensations, d'odeurs, de couleurs ; elle suscite des émotions, pose des questions.

Parcourir l'Inde c'est assister à la lutte pour la vie, c'est sentir le regard de l'épreuve se poser sur soi, c'est sentir son sens de l'autosuffisance se dissiper, c'est aussi sentir l'énergie au contact de chacun nous traverser, nous transcender.

L'Inde est à ce point multiple que repères et certitudes tombent un à un au contact de cet Etat continent d'un milliard d'habitants grand comme six fois la France.

Etre en Inde c'est accepter les paradoxes, accepter tout et son contraire, accepter les extrêmes, accepter l'inattendu et se laisser surprendre à chaque instant.

Parcourir l'Inde c'est découvrir des villes et villages pittoresques, riches en couleurs, en bruits, en lumière et en ombre, qui fourmillent d'une activité intense de jour comme de nuit, et les scènes de rue ne manquent pas. Parcourir l'Inde c'est croiser les regards d'un peuple souriant qui ne laissent pas insensible.

Entre les forteresses des princes guerriers, les temples, les sublimes résidences des Maharadjahs et les Palais luxueux qui retiennent l'attention et suscitent l'extase, l'architecture ne laisse jamais indifférent. 

Le Taj Mahal à AGRA, mosquée funéraire construite par un empereur Moghol, frappé au plus profond de son être par la perte prématurée de son épouse favorite, tel un joyau, séduit et se pare à chaque heure du jour de subtiles variations chromatiques sur la splendeur de son marbre blanc incrusté de pierres semi-précieuses et d'arabesques florales.

Entre tradition et modernisme, l'Inde profondément humaine poursuit son essor, chaque individu contribuant à son développement dans le respect de tous.